Menu

traductionbonplannews

Plantez les Hémérocalles.

Vous êtes nombreux à me dire ou à réagir lors de la livraison de vos Hémérocalles :"Les racines sont belles!" . Vous avez raison et c'est parce que tout commence sous la terre que nous apportons le plus grand soins à conserver dans la mesure du possible le maximum de racines. Pourquoi me direz vous?

Dans un premier temps nos Hémérocalles sont cultivées en pot, dans un substrat adapté. C'est le mode de culture employé et affiné avec le temps par les Pépinières Caillarec. La culture en pleine terre est réservée aux pieds mères et au nouvelles variétés en évaluation. Pour se faire la technique est assez simple et reste la même que celle qu'emploie chaque jardinier. Trois étapes en images ci-dessous sont nécessaires avant le repiquage, qu'il soit en pot ou directement en pleine terre. En premier lieu il faut déterrer la souche à l'aide d'une pelle, d'un louchet ou d'une bêche. Ensuite il faut réduire la plante en plusieurs morceaux. Si votre terre est collante, passez la souche au jet d'eau au préalable. Il faut dans un second temps diviser en morceaux de 1 à 3 éventails. Pour finir réunissez vos nouvelles plantes et repiquez. Si vous souhaitez replanter au même endroit pensez à apporter un engrais de fond organique.

 plante

La division d'une souche d'Hémérocalle, à effectuer selon les variétés tous les 5-7ans.

 

Pour mieux comprendre pourquoi nous ne coupons pas les racines de nos Hémérocalles, il est important de rappler quelques notions de biologie propre au règne végétal. Les racines forment ce que l'on appelle le système racinaire d'une plante et permet en premier lieu la fixation du végétal dans le sol et aussi la fonction vitale qu'est l'absorption de l'eau et des nutriments nécessaires au développement de la partie aérienne. Une racine est continue et n'a pas de nœud, elle se ramifie, se différencie et a une croissance unique et spécifique. A l'inverse de l'apex au sommet de la plante tout se passe vers le bas chez la racine, nous allons donc décrire le système racinaire de son extrémité jusqu'à sont point d'attache à la plante. Un point végétatif terminal formée de petites cellules indifférenciées, constitue l'extrémité d'une racine. Ces cellules se multiplient activement et qui sont protégées par la coiffe. La coiffe protège le méristème racinaire pendant la croissance de la racine en évitant le contact avec les parties solides et abrasives du sol. C'est donc en dessous de la coiffe qu'une zone glabre de quelques millimètres ou zone de croissance séparant la coiffe de la zone pilifère. Cette troisième zone est dite pilifère car garnie de nombreux poils absorbants. Ceux ci permettant les échanges entre la racine et le sol. Plus haut partent des ramifications sur ce que l'on appelle la zone subéreuse. C'est la partie la plus vielle et ligneuse de la racine, elle est dépourvue de poils, mais c'est la qu'apparaissent les ébauches de jeunes ramifications qui donneront de petites racines secondaires. Il faut donc respecter au maximum ce système pour éviter un trop grand stress aux plantes qui voyagent en racines nues.

 

daylily-div

Un pied d'Hémérocalle persistante pret pour l'emballage.

 

Il ne vous reste qu'à mettre tout cela en pratique lors de vos prochaines plantations, en gardant à l'esprit ces quelques conseils qui, je l'espère vous ont appris un peu plus sur la nécessité de respecter le maximum de racines lors de vos transplantations. Pensez aussi à bien amender le sol car d'un éventail, en quelques années, un simple plant pourra donner plus de 30 hampes florales.

 

outils

Bonnes plantations!

 

 

 

 

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Log In or Register

fb iconLog in with Facebook